News

Muzicity – beabadoobee – Fake It Flowers

MusicBlog - beabadoobee - Fake It Flowers

« Etre, c’est faire » était le point de vue de Socrate, « Faire, c’est être » était celui de Jean-Paul Sartre et « Faire, c’est faire » était celui de Frank Sinatra. Et maintenant… cet artiste ! beabadoobee n’a rien à voir avec l’existentialisme, mais avec la philosophie de la musique pop.

« Fake It Flowers » est le premier album d’un millénaire qui a inhalé plus de guitare pop des années 90 que toutes les Billie Eilishs et Taylor Swifts réunies.

Beatric Laus alias Bea Kristi, née aux Philippines, vivant à Londres, sort en douce de son Bedroom-Indie, dans lequel elle avait été embarquée pour quelques maxis, pour entrer dans un univers guitar-pop, mou, accrocheur, permettant beaucoup de mélodie, mais surtout apportant résolument un genre de plus en plus rare dans le présent.

À l’âge de 17 ans, la jeune femme de 20 ans a enregistré la chanson « Coffee » sur ses guitares acoustiques. Lorsqu’elle le trouve sur YouTube un peu plus tard, à sa propre surprise, parce que ses fans l’y avaient mis en ligne, le clip compte déjà plusieurs centaines de milliers de pièces.

A leurs débuts, le purement acoustique « How Was Your Day », avec lequel beabadoobee plonge dans la brume lo-fi d’un Daniel Johnston, rappelle encore ce style. Le premier single intitulé « Wish I Was Stephen Malkmus » montrait déjà à quel point elle connaissait bien ce matériel des années 90. Et c’est bien plus qu’un simple lâcher de noms.

Aujourd’hui, beabadoobee a mis sur son disque une chanson intitulée « Sorry », que Silverchair – la plus jeune des stars du grunge de tous les temps, qui au milieu des années 90 aimait se faire acclamer sur les traces du Nirvana – n’aurait guère pu réussir à l’âge de Bea Kristi.

Elle répète ensuite le mantra « Tout est de ta faute » comme dans « Emo Song », comme si elle devait faire remarquer à quelqu’un d’autre qu’elle connaît aussi parfaitement Jimmy Eat World.

Toutes ces influences d’auteur-compositeur-interprète indie, grunge, emo, surf et lo-fi du dernier millénaire ne semblent pas du tout démodées, car Kristi leur donne le chutzpah de Paramore et le charme de Soccer Mommy.

Dans ces conditions, Beabadoobee peut aller très haut et à la fin, une génération d’adolescents redécouvre la musique à la guitare. Ou, pour reprendre les mots du grand Sinatra, « Do be do be do ».

Ne manquez aucune annonce de concerts !

Nous gardons vos données privées Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Rudy Riviera
À propos de l'auteur

Rudy est un passionné de lives et il n'hésites pas à creuser le web pour vous trouver les meilleures annonces de concert et les meilleures news musicales !
Articles similaires
News

Muzicity - Calexico - Hear The Bells

News

Muzicity - C'était et c'est tout simplement ma vie

News

Muzicity - Singe arctique - Nouvel album

News

Muzicity - Voici le kit