News

Muzicity – Julien Baker – Little Oblivions

MusicBlog - Julien Baker - Little Oblivions

Les politiques et Julien Baker ont un point commun en 2021: décrire le monde plutôt que le changer. Mieux vaut conduire à vue que courir contre le mur.

Et donc l’un des auteurs-compositeurs les plus importants des cinq dernières années est de retour avec un album étonnamment indécis. « Little Oblivions » aurait pu être un très gros succès.

Après ses débuts de chanteuse / compositrice courageuse et légèrement grungy «Sprained Ankle» et son successeur plus large et somptueux «Turn Out The Lights», elle a son troisième album comme un genre Le meilleur des deux mondes et évidemment mettre plus l’accent sur le son et l’atmosphère que sur des chansons captivantes sur le plan émotionnel.

La grande voix de Baker est toujours la moelle de son travail, mais rencontre rarement « Littel Oblivions » dans le même. Les mélodies éclaboussent trop arbitrairement leurs lèvres, la chair de poule potentielle devient trop interchangeable, ce qui a encore un point culminant clair sur les prédécesseurs.

Seuls le début et la fin d’une chanson sont structurellement sécurisés. Entre les deux coule une belle masse mélancolique qui peut être décrite plus par sa viscosité que par sa virtuosité.

Le caractère intrinsèquement léthargique de cet album; il est difficile de lui en vouloir. Peut-être y a-t-il même un petit calcul lorsque Julien Baker choisit la touche pastorale dans l’ouverture «Hardline» avec des accords d’orgue déformés, qui souligne sa foi et tourne thématiquement autour de la toxicomanie, de la dépression et du fardeau de la miséricorde.

La léthargie du disque devient plus claire à la fin: «Ziptie», «Highlight Reel» ou «Repeat» sont des chansons toujours solides et pourtant semblent si apathiques, épuisées et paresseuses. Cela peut être cohérent, car la léthargie est ce que nous ressentons tous en ce moment. Mais pas ce dont nous avons besoin.

Et donc «Little Oblivions» n’est ni l’album oppressant auquel on peut pleurer dans l’oreiller, ni l’encouragement dans les moments difficiles. Et évidemment, seuls ces deux extrêmes fonctionnent dans le verrouillage sans fin.

Ne manquez aucune annonce de concerts !

Nous gardons vos données privées Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Rudy Riviera
À propos de l'auteur

Rudy est un passionné de lives et il n'hésites pas à creuser le web pour vous trouver les meilleures annonces de concert et les meilleures news musicales !
Articles similaires
News

Muzicity - Sam Vance-Law - NDW

News

Muzicity - Arab Strap - As Days Get Dark

News

Muzicity présente Adult Mom

News

Muzicity - St.Vincent - Payez votre chemin dans la douleur