News

Tout le monde peut se sentir embrassé – Autres vies dans une interview

Other Lives (Credit Michael Mackay Valentine)

L’interaction parfaite de sons faibles et forts est peut-être le plus grand art. Et le genre n’a pas d’importance. Rock, pop, blues ou électro : dans tous les secteurs, les avant-gardistes de leur domaine s’essaient au mélange parfait de sons doux et forts. Dans la scène artisanale un peu plus profonde, où les gens aiment jouer de la musique autour du feu de camp, les gars de Other Lives travaillent depuis plus de dix ans sur le son idéal des montagnes russes.

Avec leur nouvel album studio « For Their Love », Jesse Tabish, Jonathon Mooney et Josh Onstott entament une nouvelle tentative. Au cours de la promotion de la nouvelle création, nous avons rencontré virtuellement le frontman Jesse Tabish pour une interview et avons parlé de la fusion parfaite, du regard en arrière et de l’amour de la vie.

Muzicity : Jesse, votre nouvel album studio s’intitule « For Their Love ». Qui a le droit de se sentir particulièrement bien accueilli ici ?

Jesse Tabish : Tout le monde peut se sentir embrassé. Bien sûr, j’ai une relation personnelle avec le titre et le contenu de la chanson. Mais je ne veux pas le donner. Il est important pour moi que les gens aient leur propre image. Tous ceux qui se sentent concernés sont les bienvenus. Après tout, l’amour est un bien universel.

Muzicity : La couverture est décorée d’une photo d’une maison très confortable dans la forêt. Un lieu particulier ?

Jesse Tabish : Oui, absolument. Nous avons vécu et travaillé dans cette maison pendant le processus d’enregistrement de l’album. Nous y avons même tourné la vidéo du single « Lost Day ». Vous avez toujours un lien particulier avec certains endroits. Dans ce cas, c’est juste que la musique et la maison ont en quelque sorte fusionné. Il y avait une connexion très spéciale. Difficile à expliquer.

Muzicity : Votre dernier album « Rituals » est sur les tablettes depuis près de cinq ans maintenant. Trouver cette constellation, dans laquelle, comme vous le dites, la musique et l’environnement se confondent de manière très particulière, n’a apparemment pas été une tâche facile, n’est-ce pas ?

Jesse Tabish : Tout prend du temps. Je me souviens que juste après la sortie de « Rituals », j’ai eu beaucoup de combats dans ma tête. Il y a eu beaucoup de combats dans mon cerveau. À cette époque, nous travaillions beaucoup avec des ordinateurs, nous essayions beaucoup de choses techniques et nous mettions d’innombrables pistes les unes sur les autres.

Je ne voulais plus le faire. Je voulais revenir au modèle classique du groupe. À un moment donné, j’ai eu trois mois très intenses derrière moi, au cours desquels j’avais accumulé des démos pour un nouvel album avec ma femme, ce qui, à mon avis, allait exactement dans la bonne direction. C’était pratiquement le début de « For Their Love ».

Muzicity : Qui ou quoi vous a soutenu en termes d’inspiration cette fois-ci ?

Jesse Tabish : Tout d’abord, il y a eu le besoin de revenir à la situation antérieure. Puis, à un moment donné, j’ai commencé à m’intéresser davantage à la musique de ces dix dernières années. Mais ce n’était pas une décision consciente. C’est arrivé comme ça.

Muzicity : En termes de contenu, il s’agit de « refléter les émotions dans l’ici et maintenant ». De quelles émotions parlons-nous exactement ?

Jesse Tabish : En général, il s’agit de sentiments omniprésents qui nous accompagnent chaque jour. Sur le plan textuel, tout cela peut également être vu en deux parties. D’une part, il y a bien sûr le côté personnel, tout ce qui m’occupait au moment de l’écriture. Et ce n’était pas une mince affaire. Par exemple, j’ai dû lutter contre la dépression. Bien entendu, vous devez d’abord vous attaquer à vos propres chantiers. Mais à un moment donné, ce processus de guérison s’étend automatiquement au-delà de vos propres limites. La porte est alors ouverte, et vous espérez pouvoir atteindre d’autres personnes avec vos pensées.

Muzicity : Cela semble être un assez grand défi.

Jesse Tabish : En termes de contenu, ce n’était certainement pas facile. Les textes sont vraiment très personnels. Cette transparence ne tombe pas seulement du ciel. Il faut se battre avec soi-même.

Muzicity : La musique pourrait-elle créer un équilibre ?

Jesse Tabish : Oui, la musique était très importante. Et cette partie était aussi totalement exempte de stress. Je ne dirais pas que toutes les chansons me sont tombées dessus. Mais cette fois-ci, elle a été beaucoup plus libérée. Je savais déjà très vite ce que je voulais musicalement. Cette certitude m’a énormément aidé dans l’écriture des chansons. Dans le passé, je me tenais souvent devant la production d’un album et je ne voyais que des points d’interrogation. Cette fois, c’était complètement différent.

Muzicity : Est-ce aussi pour cela que vous avez décidé d’enregistrer l’album sans aucune aide extérieure ?

Jesse Tabish : Oui, cette nouvelle confiance en soi a certainement joué un rôle à cet égard. Je veux dire que cela a pris plus de temps. Mais cela valait la peine d’attendre et de travailler. Le contrôle est déjà un point très important. Plus vous vous enfoncez dans votre travail d’artiste, plus vous pouvez en tirer profit à la fin.

Muzicity : Vous avez mentionné plus tôt votre femme (Kim Tabish), qui vous a aidé en vous donnant des conseils et en vous soutenant dans l’élaboration des idées de la démo. Mais ce n’était pas seulement pour vous aider dans votre travail, n’est-ce pas ?

Jesse Tabish : Je ne pense pas que je pourrais faire mieux en tant que musicien. (rires) J’ai appris à connaître et à aimer ma femme en tournée lorsque nous étions en tournée en Allemagne. Il y a presque deux ans, nous nous sommes mariés. Elle est tout simplement incroyable. Elle n’est pas seulement l’amour de ma vie, mais aussi une collaboratrice incroyablement créative. Elle chante avec moi, écrit des paroles avec moi et s’implique pleinement. Comme je l’ai dit : ça n’aurait pas pu être mieux pour moi. Je suis tellement heureux, content et reconnaissant de l’avoir à mes côtés.

Muzicity : Merci beaucoup pour cet entretien.

Ne manquez aucune annonce de concerts !

Nous gardons vos données privées Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Rudy Riviera
À propos de l'auteur

Rudy est un passionné de lives et il n'hésites pas à creuser le web pour vous trouver les meilleures annonces de concert et les meilleures news musicales !
Articles similaires
News

Muzicity - Sam Vance-Law - NDW

News

Muzicity - Arab Strap - As Days Get Dark

News

Muzicity présente Adult Mom

News

Muzicity - St.Vincent - Payez votre chemin dans la douleur