News

Waxahatchee – Saint Cloud

Waxahatchee (Credit Christopher Good)

« I want it all » est chanté par Katie Crutchfield alias Waxahatchee dans l’ouverture « Oxbow » et avec cette référence à la Reine, elle annonce sur un ton plus doux que ses créateurs, ce qui se réalisera dans les 40 prochaines minutes sur « Saint Cloud » :

Waxahatchee a vraiment « tout » fait sur leur cinquième album studio et a donc tout fait comme il faut.

Des paroles intelligentes, de l’introspection, de l’espoir et une voix polyvalente, qui sur une base douce d’Americana et de Folk, fait fleurir non seulement les moments de calme, mais aussi les moments obsédants.

La seule chose que les fans de la première heure pourraient manquer est tout le charme rock lo-fi indie des premiers jours des Waxahatchees. Par conséquent, « Saint Cloud » est plus susceptible d’avoir des références à Kurt-Vile plutôt qu’aux grands-pères paresseux de Dinosaur Jr.

Le meilleur exemple en est « L’œil », qui, en tant que numéro discret entre ballade et espoir, vous enveloppe d’une portion de calme et de sérénité qui semble être une connaissance lointaine dans le monde d’aujourd’hui. La ligne de basse insouciante et le chant accrocheur de Crutchfield y contribuent également.

Les tons plus doux de l’instrumentation, dans laquelle le producteur Brad Cook – qui était déjà aux commandes de Bon Iver, entre autres – a certainement mis la main, mettent inévitablement les paroles de Crutchfield plus en avant que sur leurs précédents disques.

C’est un grand avantage, car l’Américaine trouve les mots justes pour tous les sujets sur « Saint Cloud », qui vont de l’acceptation de soi et des relations ratées à la sobriété et à sa propre créativité.

« J’ai un don, m’a-t-on dit, for seeing what’s there / Et I will chase all the rain, put it down, call it paint / To possess something arcane, oh it’s a heavy weight », Crutchfield réfléchit sur son travail créatif dans « The Eye », par exemple.

Le plus beau refrain de « Saint Cloud » se trouve peut-être dans « Lilas ». Malgré la structure simple des chansons et l’instrumentation classique, Crutchfield parvient à enchanter avec la mélodie accrocheuse, la parfaite intensité de leur ligne vocale et les superbes paroles : « Si je suis un disque rayé, écris-le dans la poussière, bébé / Je me remplirai comme je le faisais / Et si mes os sont faits de sucre délicat / Je ne finirai pas bien sans toi ».

Vous souhaitez donc que « Saint Cloud » soit en fait un disque rayé et qu’il se remette à jouer.

Ne manquez aucune annonce de concerts !

Nous gardons vos données privées Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Rudy Riviera
À propos de l'auteur

Rudy est un passionné de lives et il n'hésites pas à creuser le web pour vous trouver les meilleures annonces de concert et les meilleures news musicales !
Articles similaires
News

Muzicity - Les captures d'écran - Les goûters

News

Muzicity - Liela Moss - Qui a le pouvoir

News

Muzicity - palffi - Off My Mind

News

Muzicity - Bon Iver - AUATC